Comment démarrer gratuitement votre communication numérique

Si vous êtes une petite association de bienfaisance, une startup, une TPE ou un groupe de musique, le lancement de votre communication numérique peut être impressionnant. Par où commencer ? Combien cela coûtera-t-il ? Que dire de plus ?

Il y a de fortes chances que votre budget soit limité et que l’argent soit vital pour d’autres aspects de votre entreprise. La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut être gratuite. S’il le faut, ça ne vous coûtera pas un centime. Mais comme toujours, ce qui est gratuit n’est pas de la plus haute qualité, prend beaucoup de temps ou manque de fonctionnalités….

Par où commencer ? Voici un plan étape par étape pour vous. Il s’agit de conseils de pour démarrer et sont simples pour démarrer votre communication digitale. Ce guide pourrait être beaucoup plus long et détaillé. Voici les étapes à respecter :

1. Rédiger une courte stratégie

Cette partie devrait être courte, mais elle est fondamentale. Elle vous aidera à ne pas perdre votre concentration et à vous diriger dans la bonne direction. Elle devrait vous guider par exemple sur la plate-forme sur laquelle vous souhaitez être présent.

Quel(s) est(sont) votre (vos) objectif(s) ?

En voici quelques exemples :

Quel est votre public cible ?

S’agit-il de journalistes de style de vie francophones ou peut-être de jeunes couples qui ont besoin d’une nouvelle cuisine ? Essayez d’être précis et concentré. Indice : tout le monde/grand public n’est pas la bonne réponse, jamais.

Où est votre public ?

Presque tous les groupes d’âge sont sur Facebook, mais tout le monde ne lit pas les journaux ni n’affiche d’images sur Tumblr ou Snapchat. Essayez de déterminer où votre public cible est actif en ligne. Quel service web utilisent-ils ?

Quel est votre message ?

Comment voulez-vous être perçu ? De quoi devez-vous vous souvenir ? Votre message peut être véhiculé par des mots (nom, slogan, textes) mais aussi par des visuels. Un vieux polaroïd ou une photo de studio très propre ne véhiculent pas la même émotion.

Comment allez-vous mesurer votre succès ?

Définir des indicateurs de performance clés (KPI) mais essayer d’éviter les indicateurs prétentieux. La plupart du temps, le nombre de visiteurs ou de fans sur Facebook ne sont pas de bons indicateurs. Ils ne feront que vous faire vous sentir « aimé/cité ». Ce que vous devez mesurer sont des indicateurs importants pour votre organisation. Les paramètres qui indiquent que vous êtes dans la bonne direction pour atteindre vos objectifs définis précédemment.

Quelques exemples :

  • Nombre de nouveaux contacts que vous avez reçus via votre formulaire de contact (leads, demandes de conférences, mentions sur les sites web des journaux)
  • Nombre de dons ou rapport entre le nombre de dons et le nombre de visiteurs
  • Nombre de personnes qui ont assisté à vos spectacles et qui l’ont écouté via votre site (pourrait être mesuré par un sondage hors ligne à l’entrée)

2. Construire un petit site web

Dans presque tous les cas, vous aurez besoin d’un site Web. Mais pas toujours. Dans le cas d’un groupe, vous pourriez vous limiter à un compte de médias sociaux et à un bulletin d’information sans même avoir un site Web approprié, au début.

  • Définissez un objectif principal pour votre site. Cela pourrait être le suivant : obtenir des dons, demandez à vos visiteurs de s’abonner à votre bulletin d’information ou faites-les vous suivre sur Facebook.
  • Définissez rapidement une architecture. De quelles pages avez-vous besoin et comment elles seront reliées entre elles. La nécessité de soutenir l’objectif défini ci-dessus. Plus c’est simple, mieux c’est.
  • Rédiger le contenu de chaque page et rassembler les médias associés (photos, vidéos)
  • Choisissez une plate-forme (voir ci-dessous).
  • Choisissez le modèle qui vous aidera à transmettre votre message.

La plate-forme

Beaucoup de sites Web fonctionnent aujourd’hui sur WordPress. Il a le grand avantage que si vous avez besoin d’une aide professionnelle, il y en a beaucoup à votre disposition (exemple de partenaire professionnel : Ydyle). Un autre outil est wordpress.com. Dans les deux cas, il y a beaucoup de limites. Mais vous pouvez faire les choses de base.

D’autres options payantes (bon marché) incluent shopify.com ou wix.com.

Nom de domaine

S’il y a une chose de très importante, c’est d’obtenir votre propre nom de domaine. Cela ne vous coûtera pas cher et ce sera beaucoup mieux pour votre marque. De plus, à long terme, l’âge de votre nom de domaine compte. Il vous en coûtera environ 5 à 15 € par an pour le nom de domaine lui-même. Mais si vous voulez un site WordPress.com avec son propre domaine, alors c’est une centaine d’euros par an.

3. Produire un contenu attrayant

Tout est une question de contenu. Vous ne pouvez pas envoyer un bulletin d’information ni afficher quoi que ce soit sur Facebook si vous n’avez rien d’intéressant à dire ou à partager.

Passer au multimédia

Les photos et les vidéos sont généralement le contenu qui fonctionne le mieux sur les médias sociaux. Si vous n’êtes vraiment pas doué avec l’un d’entre eux, obtenez quelques photos d’un photographe professionnel. Cela donnera vraiment une autre dimension à votre communication.

Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO)

Beaucoup des recherches de vos clients en ligne commencent par une question à Google. Ensuite, presque tout le monde clique sur l’un des 10 premiers liens. Mais beaucoup d’autres propriétaires de sites Web veulent y être classés. Il y a peu de chances que vous y apparaissiez pour des mots-clés courts et génériques (ex : groupe, charité). Vous devrez vous concentrer sur des mots-clés plus spécifiques comme « association musicale exotique Bordeaux » ou « montage cheminée Valenciennes ».

Ce sujet est complexe, mais vous pouvez commencer par lire un guide de Google.

  1. S’engager sur les réseaux sociaux

Allez là où se trouve votre public. S’ils sont sur Facebook, soyez sur Facebook. S’ils sont sur Snapchat, allez sur Snapchat.

  • Postez souvent, mais ne spammez pas.
  • Afficher un contenu intéressant et utile.
  • Optimisez vos messages. Par exemple, si vous publiez une photo, le cas échéant, ajoutez une description et un lien vers votre site. Assurez-vous que le contenu est adapté pour les utilisateurs de smartphones aussi.
  • Utilisez des outils pour vous simplifier la vie pour regrouper vos accès à vos comptes en un seul endroit ou pour programmer les messages à des heures différentes.

4. Envoyer des bulletins d’information

Les bulletins d’information sont un outil très puissant pour communiquer en ligne. Pendant un certain temps, ils ont obtenu le deuxième rôle alors que les médias sociaux étaient sur la vedette. Mais vous ne devriez pas l’ignorer.

  • Demandez la permission d’envoyer des news (Voir Règlement RGPD). Rien n’est plus ennuyeux que de recevoir des courriels de quelqu’un à qui vous n’avez jamais donné la permission de vous les envoyer. C’est ce qu’on appelle le SPAM. Il se peut que vous ayez déjà des listes d’adresses. S’ils ne vous ont pas donné la permission de leur envoyer des messages. Demandez-le d’abord.
  • Permettez aux gens de s’abonner via votre site Web ou votre page Facebook.
  • Donner régulièrement des nouvelles. Assurez-vous de leur envoyer régulièrement les nouvelles ci-dessus
  • Fournir un contenu intéressant et adapté. Essayez de garder vos courriels courts et concentrés. Et surtout, assurez-vous de leur lisibilité sur smartphone.

5. Passez le mot

Quelques idées en vrac, non structurées.

  • Ajoutez les liens vers votre site Web et vos comptes de médias sociaux dans votre signature de courriel.
  • Contactez les blogueurs et les sites Web de votre secteur d’activité et assurez-vous qu’ils sont au courant de votre existence.
  • Ajoutez votre URL sur vos dépliants, affiches et cartes d’affaires
  • Les messages de sponsoring, les annonces sur Google ou Youtube sont très efficaces pour obtenir de la visibilité, mais je vous conseille de prendre contact avec un professionnel avant de les utiliser. Si vos campagnes et vos pages de renvoi ne sont pas optimisées, vous allez jeter de l’argent par la fenêtre.

Mailchimp est l’outil le plus connu. Ils ont une version gratuite en échange de quoi ils ajouteront leur petit logo en bas de votre newsletter. Fortement recommandé.

Ce guide est limité mais si vous avez besoin d’être guidé dans votre stratégie de communication digitale, de nombreux professionnels existent pour vous aider dans cette démarche.