Masque personnalisé : le nouvel objet publicitaire phare des marques à l’ère de la pandémie

Face à la crise sanitaire, les marques ont dû trouver un nouvel équilibre pour mettre en place une communication responsable et dans l’air du temps. Nombreuses sont celles à avoir saisi les opportunités de la pandémie en adoptant le nouvel objet phare et puissant : le masque personnalisé. Ce dernier s’impose comme étant le nouvel eldorado en matière de goodies.

​Le nouvel objet publicitaire phare

Force est de constater que la pandémie mondiale a poussé les marques à redoubler d’ingéniosité pour s’adapter au contexte anxiogène et plus fragile que jamais. Face à une situation inédite, les entreprises ont dû se réinventer, et notamment en matière de marketing et de communication. La période d’accalmie et les périodes successives de confinement ont forcé les marques à mettre en place de nouveaux moyens pour rester en contact avec les consommateurs. C’est dans ce contexte que le masque personnalisé est devenu un objet publicitaire plus plébiscité que jamais.

Il s’impose comme étant le goodies phare du moment pour optimiser une stratégie de communication par l’objet. Il est vrai que le masque est devenu un objet indispensable au quotidien pour tous les Français. Un grand nombre de personnes le portent la plupart du temps, et ce, tous les jours.

Le fait de concevoir un masque personnalisé à l’effigie de son entreprise permet de : prouver son engagement face à la crise sanitaire, diffuser son image de marque au quotidien et opter pour un objet publicitaire vraiment utile et qui portera ses fruits. En effet, les consommateurs peuvent le porter quotidiennement afin de diffuser l’image de marque en masse.

​L’incontournable publicité par l’objet

En matière de marketing, la publicité par l’objet est parfois négligée alors qu’elle est incontournable. Il faut savoir que la publicité par l’objet s’impose comme étant le quatrième secteur média en France et il représente plus de 1,200 M€, et ce sont plus de 13 000 salariés français qui travaillent dans ce secteur. Selon une enquête menée par France Pub en 2014, ce secteur ne représenterait que 5 % des dépenses globales de communication.

D’après une enquête de la Fédération françaises des professionnels de la communication par l’objet (2FPCO), les principaux critères qui sont recherchés par les clients sont : l’utilité de l’objet, les conditions éthiques ainsi que l’originalité.

Que ce soit en B2B ou en B2C, les objets publicitaires sont un support incontournable pour la stratégie marketing d’une marque. Selon une étude menée par CSA Research, le taux de mémorisation des objets publicitaires est de 75 %, 89 % des Français les apprécient et 77 % les conservent.

lundi 14 juin 2021, 18:56