Le financement par emprunt garanti par un actif

Fonctionnement du financement par emprunt garanti par un actif

Accéder à plus de fonds de roulement

En raison de la récente crise économique dans de nombreux pays, de nombreuses entreprises ont dû faire face à des difficultés financières. Pour cette raison, les prêts non garantis sont devenus difficiles à obtenir, car de nombreuses institutions financières ne sont pas disposées à les accorder. Par conséquent, de nombreuses entreprises ont décidé d’utiliser leurs propres actifs comme garantie aux prêteurs dans le cadre de ce que l’on appelle le financement par emprunt garanti par des actifs. Ainsi, le financement de prêts reposant sur l’actif est un processus dans le cadre duquel les actifs de l’entreprise sont utilisés comme garantie pour obtenir un prêt auprès des prêteurs. La plupart du temps, cette décision est prise par l’entreprise lorsqu’elle a besoin d’avoir plus de fonds de roulement pour son expansion. Dans tous les prêts reposant sur l’actif, l’intérêt du prêteur est garanti par les actifs de l’emprunteur, ce qui détermine également le montant du prêt auquel une entreprise peut avoir accès. Il est bon de noter que tant les petites que les grandes entreprises peuvent bénéficier d’un prêt. Il s’agit notamment des grossistes, des détaillants, des distributeurs et même des fournisseurs de services. Toutefois, bon nombre des prêteurs qui accordent des prêts reposant sur l’actif veulent une société dont le bilan est stable et l’actif solide.

Qui utilise les prêts reposant sur l’actif ?

Ces prêts sont habituellement recommandés lorsqu’une entreprise a besoin de fonds de roulement pour poursuivre ses activités commerciales normales. L’entreprise choisit donc d’utiliser ses propres actifs pour obtenir une aide financière des prêteurs. Dans ce cas, les actifs de la société sont utilisés en garantie.

Quelle utilisation de l’entreprise à titre de garantie ?

De nombreux prêteurs aiment prendre les comptes clients comme principale garantie. Toutefois, une entreprise peut toujours utiliser son équipement, sa machinerie, ses biens immobiliers et ses stocks à titre de garantie.

Qu’est-ce qui détermine ce qu’une entreprise obtient ?

Toutes les entreprises ne peuvent pas bénéficier du même montant de prêt. Parfois, le montant demandé par une société peut ne pas être donné par le prêteur en raison de certaines règles qui guident le processus de prêt. En général, une société peut emprunter entre 75 % et 80 % de la valeur de ses comptes débiteurs. Par contre, lorsque les stocks sont donnés en garantie, l’entreprise a droit à un prêt égal à 50 % de la valeur des stocks.

Quel est le coût ?

Le coût de ces prêts dépend de la valeur de la garantie utilisée, du montant du prêt accordé ainsi que du risque général encouru. Souvent, le coût du prêt est évalué en fonction du taux annuel effectif global (TAEG), qui varie entre 7 % et 17 %.

Comment fonctionne le processus de diligence raisonnable pour le prêt ?

Avant qu’un prêteur n’accepte d’accorder un prêt à une entreprise donnée, il doit effectuer des recherches sur la situation financière de l’entreprise, le type de garantie utilisée et consulter les livres financiers de l’entreprise.

Quels sont les avantages ?

Les prêts sont très bénéfiques pour une entreprise de la façon suivante :

  • Peut être obtenu rapidement, contrairement à d’autres prêts conventionnels qui exigent beaucoup de documentation, ces prêts sont faciles à obtenir sans tracas tant que l’entreprise respecte les critères de prêt.
  • Stabilité financière, ces prêts peuvent amortir une entreprise qui traverse une période économique difficile et la ramener rapidement à une situation financière stable. Cela est dû au fait qu’elles sont données dans un court laps de temps afin d’augmenter la trésorerie de l’entreprise.
  • Plus facile à obtenir comparativement à d’autres types de prêts, En réalité, il est plus facile d’être admissible à un prêt lié à l’actif net que d’autres marges de crédit. On l’attribue au fait que très peu de processus sont impliqués. Il faut tenir compte de la situation financière de l’entreprise et de la valeur de la garantie utilisée.